Appelez-nous 06 81 42 07 89

Du Statut LMNP à LMP : Basculer Vers un Statut Fiscal Optimal Pour la Location Meublée

Vous êtes propriétaire de biens immobiliers en location meublée, et vous vous interrogez sur les différences entre le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) et celui de Loueur en Meublé Professionnel (LMP) ? Découvrez comment passer de l’un à l’autre pour optimiser la fiscalité de votre investissement locatif et maximiser la gestion de votre patrimoine immobilier.

LMNP à LMP

Guide LMNP

Recevoir la Newsletter

Zoom Sur les Critères Distinctifs Entre LMNP et LMP

Si les deux régimes offrent un cadre fiscal avantageux, des différences notables existent au niveau des conditions d’éligibilité et de l’imposition applicable :

1. Conditions pour relever du statut LMP

  • Générer plus de 23 000 € de loyers annuels issus de la location meublée
  • Ces recettes locatives doivent être supérieures aux autres revenus du foyer (salaires, retraites, BIC, BA, BNC)

À défaut, le propriétaire conserve le statut de LMNP.

2. Spécificités fiscales du LMP

  • Imputation des déficits sur le revenu global (vs revenus locatifs en LMNP)
  • Exonération d’impôt sur les plus-values immobilières sous conditions (vs 30 ans de détention en LMNP)
  • Imposition obligatoire au régime réel (vs option micro-BIC en LMNP)
  • Exonération d’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière)

💡 Bon à savoir : Les avantages fiscaux du LMP sont souvent plus intéressants, mais ce statut implique aussi des contraintes accrues en termes de gestion et de comptabilité.

Comment Devenir LMP Quand On Est LMNP ?

Le passage du statut LMNP à LMP n’est pas un choix, mais découle de l’évolution de votre situation patrimoniale. Deux cas de figure peuvent vous faire basculer en LMP :

  • Vos recettes locatives dépassent 23 000 € suite à l’acquisition de nouveaux biens meublés
  • Vos revenus locatifs excèdent vos autres revenus suite à une baisse d’activité (retraite par exemple)

Exemple : M. Durand loue 4 studios meublés à 500 €/mois, soit 24 000 € de loyers annuels. Jusqu’à présent salarié à hauteur de 30 000 €, son départ en retraite ramène ses revenus hors location à 20 000 €. Il passe donc en LMP en remplissant les deux conditions.

Anticiper les Impacts d'un Passage en LMP

Au-delà d’un régime fiscal potentiellement plus favorable, devenir LMP implique certains changements :

  • Déficits imputables sans limitation sur l’ensemble des revenus pendant 6 ans
  • Possibilité d’être exonéré d’impôts sur les plus-values immobilières dès 5 ans de détention
  • Obligation de déclarer au régime réel (suivi comptable des charges et amortissements)
  • Sortie de l’assiette IFI pour les biens affectés à l’activité LMP

💡 Astuce : Pour une gestion optimale, confiez votre comptabilité de LMP à un expert !

Les Démarches à Suivre Pour Déclarer Son Passage en LMP

Sur le plan administratif, devenir LMP reste assez simple. Vous devez déclarer votre activité auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont vous relevez :

  • Activité civile (location nue) : Greffe ou URSSAF selon les cas
  • Activité commerciale (location meublée avec services) : CCI

En résumé : Passer du statut LMNP à celui de LMP peut vous permettre d’optimiser la fiscalité et la gestion de votre patrimoine immobilier locatif. Reste à bien en maîtriser les tenants et aboutissants ! Chez Rente et Patrimoine, nos experts vous accompagnent à chaque étape pour faire les meilleurs choix.

Les Meilleures Opportunités Pinel & SCPI chaque semaine, dans votre boîte email !

* indicates required